ÉVALUATION PAR CONTRAT DE CONFIANCE

Au LP Louis GEISLER, les élèves des classes 1ECMS et 2COM ont expérimenté une pratique d’évaluation mise en exergue par M. André ANTIBI  dans « la Constante Macabre »(2003) : l’évaluation par contrat de confiance (EPCC).

CONTEXTE LIE A LA RECHERCHE

  • Le phénomène de constante macabre :

    André Antibi, chercheur en didactique, a mené une étude sur le phénomène de constante macabre. La notion de la constante macabre désigne le fait qu’il existerait de manière répandue dans le système éducatif un pourcentage constant de mauvaises notes, quel que soit le niveau véritable des étudiants par rapport aux connaissances réellement requises. Autrement dit, à la correction de l’évaluation, peu importe le sujet traité, les notes sont réparties de cette façon :

EPCC OK

                                                Schéma réalisé après lecture de quelques articles sur la constante macabre.
  • Les causes :

_ La tendance à la sanction lors des évaluations.

_ La crédibilité de l’évaluateur.

L’élève arrivant en lycée professionnel dans notre établissement, présentant des difficultés sociales ou cognitives liées à la non acquisition du socle commun des connaissances, des compétences et de culture décroche, perd confiance en lui et se démobilise.

  • Enquêtes :

_ 2006 : enquête sur 1900 professeurs ayant pour résultat : « 95% des enseignants reconnaissent que la constante macabre existe ».

_ 2009 : enquête auprès de 3020 professeurs ayant pour résultat : « 99% des enseignants reconnaissent l’existence de la constante macabre ».

CONTEXTE LIE AUX CLASSES EN CHARGE :

20 à 30% % des élèves des classes concernées (2COM, 1ECMS) ont des difficultés de mémorisation voire parfois un comportement passif face à la tâche. Cela s’illustre quotidiennement par des rappels à l’ordre, des entretiens en fin d’heure, ou encore des mauvaises notes dues à un manque de travail personnel manifeste dans les enseignements généraux et professionnels.

Force est de constater ce manque de volonté et d’ambition pour certains, nous avons décidé de faire évoluer nos pratiques d’évaluation en expérimentant notamment l’EPCC.

LES OBJECTIFS DE L’ACTION :

_ Favoriser la réussite de chacun.

_ Favoriser la persévérance scolaire.

_ Valoriser le travail personnel de l’élève en dehors de la classe en désacralisant le moment d’évaluation.

DESCRIPTIF DES MODALITÉS :

EPCC 1

Le programme de l’évaluation est donné une semaine à l’avance, les élèves savent exactement le type d’exercice, réalisé lors de la séance, sur lequel ils seront évalués. Seule la question sur 4 points est inconnue.

Un effort personnel leur permet de réussir cette évaluation, celui ci se traduit par :

_ Un investissement dans la phase de questions/réponses.

_ Un effort à la maison dans les révisions.

Cette action les rend responsables du résultat de l’évaluation. Ils prennent davantage conscience qu’un effort leur permet de réussir celle-ci.

RETOURS DE QUELQUES ÉLÈVES :

  • ERGI : la séance de questions/réponses m’aide à mieux apprendre.

  • Ozan : je suis moins stressé.

  • Hamet : ça m’aide à m’organiser.

  • Morgane : je connais mieux mon cours.

  • Manon : j’ai été absente ces derniers jours, les questions réponses me permettent d’être mieux préparée et rattraper plus facilement mon cours.

 

M. Kada ZOUAOUI

2 commentaires sur “ÉVALUATION PAR CONTRAT DE CONFIANCE”