Hackathon aménagement des espaces scolaires

« Hackathon sur l’aménagement des espaces scolaires »

Dans le cadre de l’action « Évolution des espaces scolaires », 4 lycées de l’académie ont vécu un hackathon (marathon de création). Cette animation a pour but de modéliser un espace à réaménager.

Chaque journée a débuté par un retour sur les premiers temps d’animation à voir ici.

Puis, les participants sont amenés à réfléchir sur l’évolution des espaces avant d’explorer des pistes théoriques.

Outils pour la réalisations de maquettes :

Utilisation de kit lego, planche de QR codes, outils Archilab.

Cette animation s’inscrit dans la démarche Archiclasse.

Présentation et retour en images ci-dessous 

LP Lapie à LunévilleLP Entre Meurthe-et-Sânon à Dombasle sur MeurtheLP Zola à Bar-le-DucLP Viviani à Epinal

Contexte

  • Animateurs : Mmes POIREL Laetitia, PUISEUX Vanessa et VARANDAS Ana-Bela
  • Date : lundi 9 mars
  • Profil des participants : agent, gestionnaire, CPE, DDFPT, enseignants et élèves.

Hackathon aménagement des espaces scolaires

La salle à modéliser

La salle 35 est une ancienne salle informatique.

Trois groupes vont donc proposer une maquette pour aménager cet espace.

Retour en images sur cette journée

Bilan

Groupe 1 :

Ce groupe a mené plusieurs réflexions au sein de la journée : les surfaces d’écriture, les aménagements extérieurs…

Maquette de salle conçue pour 24 élèves avec 6 espaces :

  • Espace de travail collaboratif avec une sorte de comptoir et des assises hautes ) proximité de murs d’expression
  • Espace de travail personnel ou de dialogue en groupe réduit sur des tables mobiles
  • Espace « agora » pour le lancement des activités et le débriefing avec TBI
  • Espace « fablab » avec deux tables multimédia avec écran collectif et possibilité de projection individuelle et e-twinning
  • Espace « grotte » pour la détente, la décompression ou l’isolement dans le cadre d’un travail.
  • Espace rangement à l’entrée avec des porte-manteaux.

Groupe 2 :

Ce groupe est presque exclusivement constitué d’enseignants de langue. La réflexion est amorcé autour d’un labo de langue vitré, mais l’aménagement permettait une utilisation par différentes matières. Cette maquette inclut une très forte insertion du numérique : ordi, système d’enregistrement, imprimante 3D pour fabriquer des prototypes ou pour une co-intervention art et langues.

Cette salle est pensée avec un sol souple anti-bruit, des murs gris et un plafond blanc isolé phoniquement.

Les différents espaces :

  • grotte : espace pour la détente, les productions orales et enregistrement ou encore le travail en autonomie. La grotte serait équipée d’un canapé et de fauteuils, de tables, d’enceintes, d’une TV, d’un vidéo-projecteur et de tablettes.
  • feu de camp : espace pour dialoguer créer, collaborer. C’est un espace ouvert dans la salle qui contiendrait 6 tables et 24 tabourets, tous réglables en hauteur, 6 tableaux mobiles, un grand tableau blanc, une imprimante couleur et une imprimante 3D.
  • scène : projection, exposés, rencontres. Les équipements : une estrade, un vidéo-projecteur, un gradin de 25 places et un écran de projection déroulant.
  • source : un espace permettant de consulter livres, tablette, … sur une table haute.

Les équipements supplémentaires : un point d’eau, des plantes, des prises électriques, des hauts parleurs, des porte-manteaux.

Groupe 3 :

Ce groupe s’est déplacé dans la salle à réaménagé et a changé ses projections initiales.

Changement des zones après une visite de la salle.

La réflexion s’est portée sur le matériel et sur la place du bureau, puis sur les affaires des élèves : vêtements, sacs, ordi et enfin, sur l’utilisation des téléphones portables des élèves.

Salle conçue pour 30 élèves

À l’entrée de la salle se trouve un lieu de stockage des équipements : tablettes, PC portables et écouteurs.

Dans le prolongement de l’entrée côté fenêtre, il y a la grotte cloisonnée de murs à mi-hauteur avec des plantes, des tables basses et un mange-debout pour l’enregistrement sonore.

À proximité, l’espace source est cloisonné par des étagères sur lesquelles on peut ranger des livres. On peut réviser, écouter de la musique, utiliser des ressources, collaborer et lire.

Puis l’espace oasis est entouré de cases empilables avec une table centrale, ce sera un lieu de rencontre et d’échanges.

Le labo contient des tables rondes, des mange-debout, des chaises, des balles d’assises et des poufs. il est possible d’y installer un fab-lab. C’est un lieu où l’on peut crée, produire, expérimenter, collaborer, écrier et dialoguer.

Enfin, le feu de camp est un espace de regroupement.

Conclusion :

L’outil lego est un outil fédérateur qui stimule la créativité, laisse place à la créativité et permet les échanges entre équipes et élèves. A l’occasion de cette animation, les équipes découvrent des outils numériques.

Le diaporama de restitution est très utile pour rappeler les consignes, pour revenir sur les choix opérer et les justifier avec des exemples pédagogiques.

Les réflexions se rejoignent : besoin de gradins, de rangements ou de patères pour les vêtements des élèves. Les groupes bien que parfois constitués d’enseignants d’une même matière pensent aux autres utilisateurs possibles.

Tous les participants se sont montrés très impliqués.

Les fiches outils lexique ont été très utiles, ainsi que les catalogues, cependant les fiches QR codes n’ont pas été utiles.

Contexte

  • Date : mardi 10 mars
  • Tour de table, profil des participants : enseignants d’enseignements généraux et professionnels, proviseur, gestionnaire et élèves.

Retour en images sur cette journée

Modélisation de 4 salles différentes 

Groupe 1 : modélisation de la salle de Mme Mercier, professeur de lettres histoire

Classe prévue pour 24 élèves, mais elle n’est pas équipée pour le chargement des PC.

Question des élèves sur le prix élevé du mobilier modulable.

Besoin d’un mini-gradin.

Réflexion sur les chaises nodes et sur la disposition en îlots.

Le projet : la salle de classe devient un lieu de vie « comme à la maison » : aspect convivial.

Attention portée à l’ambiance : plantes, parfum, éclairages modernes et sur la couleur des murs.

En jaune et bleu, chaises à roulettes avec tablette.

Coût 1 800 euros d’achat.

Les espaces :

Source : bibliothèque

Grotte : espace de détente ou pour dialoguer ou pour s’isoler

Scène : au centre de la salle, avec le bureau du professeur

Feu de camp : pour collaborer, écrire et tutorer avec une seule table ronde

Espace prises : espace avec une série de prises déjà existante, avec ajout de prises.

Maquette : vue globale

Groupe 2 : modélisation de la salle de Mme Roselier, professeure de vente

Classe prévue pour 24 élèves

Places individuelles : attention, placement en autobus qui ne montre pas au début du projet la modularité.

Que conserver parmi l’existant pour limiter la dépense ? Difficulté liée au budget.

Place des sièges détente et quel mobilier ?

Grande ingéniosité du groupe pour modéliser : armoire, machine à café, vidéo-projecteur.

Présentation de la salle : double salle coupée en deux.

Problème d’orientation de la salle, lumière matinale éblouissante. Salle propre avec sols neufs. Ancienne salle informatique qui possède toutes les prises nécessaires.

Légende de la maquette : mur surmonté de rose = mur coulissant.

Salle de vente : besoin d’un espace de vente et d’accueil pour les sketches.

Les espaces :

  • scène : pour les sketches de vente et d’accueil
  • sources
  • feu de camp : besoin de déplacer le tableau et le vidéo-projecteur.
  • Grotte = détente avec canapé en palette, achat de coussin environ 100 euros

Mobilier : tables trapèze et chaises + coussins 3 646 euros

Solution proposée : achat uniquement de table.

Groupe 3 : modélisation de la salle de M. Milan, professeur d’analyse fonctionnelle des systèmes

Salle borgne qui doit accueillir de 6 à 24 élèves en fonction des classes besoin d’une grande modularité.

Salle spécifique d’enseignement professionnel avec besoin d’établis sur roulettes + servantes : cœur de la salle avec des rangements en dessous.

Intégration des équipements numériques : zone de travail de virtuel avec des modeleurs 3D

Besoin d’un point d’eau dans l’espace détente et d’armoires de stockage pour le matériel.

Plan de travail le long des murs avec des chaises à roulettes pour se déplacer.

Tables pliables et modulables.

Modélisation de la salle dite 3PP

L’aménagement général : grande salle. De 7m par 15 m

Zones :

  • Scène : besoin d’une grande modularité pour le lancement de cours
  • Espace détente
  • Zone ressources
  • Zone informatique : plans de travail pour ne pas multiplier les achats avec ordi dont les écrans sont accrochés au mur. La matière AFS ne peut pas utiliser les ordinateurs de la région, les logiciels demandent trop de puissance. Pour étudier les systèmes avec les modeleurs 3D.
  • Zone labo et TP : pour étudier les sous-systèmes avec établis et servantes + tableau blanc pour faire des schémas.
  • Zone de rangement : mise en stockage des sous-systèmes

Mobilier : chaises, chaises ergonomiques à roulette, sofa, tables, établi total de 9 061 euros

Solution de récupération envisagée ou nombre à revoir ce qui permettrait de réduire le budget de moitié

 

Groupe 4 : modélisation de la salle de Mme Joublin, professeure de lettres histoire

La salle existante est mal orientée : mobilier placé dans la longueur.

Salle pour 25 élèves maxi

Mme Joublin fait l’inventaire de la récupération : étagère à roulettes du CDI, deux tables fines de la salle du CA et des chaises de la salle des personnels.

Réflexion sur la place du bureau et les branchements électriques.

Ex pédagogiques : travaux de groupes.

Présence des zones : Labo, feu de camp, scène, grotte/oasis/source et place du bureau.

Modularité de l’espace recherchée.

Importance de la récupération au sein de l’établissement ou auprès des commerçants.

Pour le choix du mobilier : établissement de priorités en fonction du mobilier.

  • Les élèves ne s’emparent pas tout de suite du choix du mobilier.
  • Remarque : les participants choisissent le mobilier en fonction des formes Et des couleurs sans se soucier des dimensions
  • Le lycée tire des leçons de l’expérimentation de M. Benlaharche : tables rondes trop lourdes et trop grandes.
  • Le budget chiffré fourni par l’établissement permet à tous de réfléchir avec une limite donnée et d’opérés des choix raisonnés et raisonnables.
  • Tous les groupes s’emparent des catalogues puis se tournent vers les sites pour fournir des captures d’écran pour illustrer le diaporama en regard des photos de maquettes.
  • Dans certains groupes, peu de communication entre les élèves et les adultes.
  • Peu de réflexion sur les hauteurs de mobilier (mange-debout, tables hautes), ni sur le mobilier disruptif : balles d’assise.
  • Réflexion autour des plantes : les ramener à chaque vacances ou plantes artificielles.
  • Besoin récurrent : porte-manteaux ou patères pour que les vêtements ne gênent pas la modularité de l’espace.
  • Les participants investiguent les possibilités de récupération du mobilier ou des fournitures dans l’établissement, échangent du mobilier inutilisé.
  • Besoin récurrent de murs d’expression

Perspectives : aménagements du CDI pendant les 3 prochaines années, réaménagement de l’accueil et de bureaux administratifs.

Contexte

  • Animateurs : Mmes PUISEUX Vanessa et VIBERT Carine
  • Date : lundi 16 mars

Contexte

  • Animateurs : Mme PUISEUX Vanessa et M. MANGEL Benoît
  • Date : jeudi 19 mars

Pour en savoir plus sur la démarche Bâtisseurs de possibles, vous pouvez consulter l’article http://numavenir.com/repenser-les-espaces/

Pour consulter des exemples d’aménagement des espaces scolaires : https://dane.ac-nancy-metz.fr/ressources-numeriques-pour-ecole/

Ou pour en savoir plus : https://archiclasse.education.fr/

À votre tour, n’hésitez pas à solliciter Vanessa Puiseux (Vanessa.Puiseux@ac-nancy-metz.fr) pour une intervention dans vos classes.

Laissez un commentaire