Mise en oeuvre de l’EPCC en Segpa

L’EPCC est en expérimentation depuis cette rentrée scolaire au collège Robert Aubry.

Une information aux familles a été communiquée en évoquant les points forts et les bénéfices de cette évaluation.

A la veille de cette première période, le bilan est positif. En effet, les élèves sont plus sereins et les bons résultats les motivent et les encouragent .

Vous trouverez en pièce jointe des documents relatifs à l’EPCC.

Bonne lecture.

Sabrina Amrani

EPCC EVAL 2

Note explicative à destination des familles de 4 ème et 3 ème Sepgpa champ professionnel VDM

 

 

 

Un exemple de mise en oeuvre de l’EPCC.

EPCC DANS NOS CLASSES

L’EPCC a été expérimentée sur les classes entrantes de la filière vente au lycée GEISLER.

Vous trouverez dans le diaporama ci-après un exemple de mise en oeuvre de ce mode d’évaluation.

Cette pratique a été adaptée à la méthode inductive et au profil des élèves de la filière.

Les pièces liées au diaporama (liste de révision, exemple d’évaluation, rapport enquête élève) sont également jointes à l’article.

Bonne lecture.

Kada ZOUAOUI

EPCC sur NUMAVENIR

Liste de révision

EVALUATION

Rapport_EVALUATION_PAR_CONTRAT_DE_CONFIANCE_19-05-2017_16h26

 

 

 

ENQUÊTE : EPCC dans les classes entrantes au lycée GEISLER.

IMG_3198

Ergi  et Hamet , salle 25.

 L’évaluation par contrat de confiance a fait l’objet d’un séminaire le 10 Mai 2017 riche et formateur.

Après la mise en œuvre d’un tel mode d’évaluation, il était important d’interroger les élèves afin de mettre en avant la pertinence de celui-ci sur un public en lycée professionnel.

Nous avons choisi de mener cette enquête sur deux classes entrantes hétérogènes, mixtes et représentatives du public en LP : 2COM, 1ECMS.

  1) UNE VOLONTÉ D’ÊTRE ÉVALUÉ EN EPCC :

     Ce sondage met en avant une satisfaction générale de la pratique mise en œuvre. En effet, aucun élève ne s’est positionné sur l’item de réponse « pas du tout satisfait » dans la question n°1. Aussi, notons que 38.71% sont satisfaits alors que 41.94 % sont très satisfaits de ce mode d’évaluation.

Cette enquête met également en exergue la pertinence d’un outil d’évaluation au service de l’apprenant. 7 élèves sur 10 s’accordent à dire que l’évaluation par contrat de confiance mise en œuvre depuis février leur a permis de progresser davantage.

Cette progression ne se reflète pas uniquement en terme de résultat dans la phase terminale du processus d’évaluation mais également dans la nature des relations entretenues avec l’enseignant. En effet, 6 élèves sur 10 affirment que l’EPCC a permis d’instaurer une relation de confiance avec le professeur.

L’analyse nous encourage à poursuivre cette pratique avec la possibilité de la développer sur  d’autres niveaux des cursus de formation BAC PRO ou CAP.

    2) L’EPCC, UN PROCESSUS D’ÉVALUATION AUX COMPOSANTES EFFICACES :

     Une des composantes indispensables de l’EPCC est la séance de pré-contrôle. Celle-ci est très appréciée par les élèves. 8 élèves sur 10 la jugent dorénavant comme indispensable dans le processus d’évaluation.

Ce regain pour cette phase interrogative, souvent jugée comme chronophage et décourageante pour les élèves en difficulté, s’explique par son caractère interactif qui s’illustre par l’intégration du numérique (PLICKERS ;  jeu de question réponse avec formulaire sur internet ;  jeu de question-réponse sur PowerPoint, jeu de question réponse intégré à une vidéo).

L’enquête s’efforce également à comprendre le ressenti des élèves sur d’autres fondamentaux de l’EPCC : la spécificité du barème et la liste de révision.

Ainsi, selon les sondés, 8 élèves sur 10 sont d’accords avec cette nouvelle forme de barème : 16 points destinés aux activités liées aux cours et 4 points appréciant des connaissances étudiées mais non présentes sur la liste de révision.

Lors de la présentation des modalités de l’EPCC, les élèves étaient surpris qu’il est possible de leur donner une liste de révision d’exercices susceptibles de tomber le jour de l’évaluation. La longueur de cette liste est subjective et peut-être controversée d’où l’importance d’avoir interrogé les élèves sur celle-ci. La réponse est sans équivoque, la longueur de la liste peut-être maintenue ainsi. En effet, 80.65 % d’entre eux la juge comme raisonnable.

Aussi, 80.65 % d’entre eux, la juge comme dorénavant un outil indispensable dans leur phase d’apprentissage.

     En somme, l’enquête réaffirme les avantages d’un tel mode d’évaluation. Bien que celui-ci eut été crée et d’abord testé sur un public ne présentant pas les mêmes caractéristiques que les élèves en LP, les résultats de l’enquête montrent une volonté de la part des élèves sondés de continuer à être évalués de la sorte.

Un tel mode d’évaluation demande un ancrage. Toutefois, du fait de l’efficacité de ses composantes,  l’ancrage est rapide et les résultats sont visibles. Dr John Kotter, autorité en matière de leadership et de management du changement, affirme dans les « 8 étapes du changement » pour qu’un changement soit légitime, il doit s’accompagner de résultats rapides et tacites et c’est justement le cas pour l’EPCC.

J’encourage ainsi vivement les collègues qui ne se sont pas encore lancés dans l’aventure de suivre cette dynamique.

L’enquête est en pièce jointe.

 Rapport_EVALUATION_PAR_CONTRAT_DE_CONFIANCE_19-05-2017_16h26                                                                                                                                                                M. Kada ZOUAOUI

ÉVALUER AU PLUS JUSTE, tel était le thème du séminaire du mercredi 10 mai 2017 au Lycée René CASSIN de METZ.

Monsieur André ANTIBI, professeur d’université émérite de mathématiques à l’université Paul Sabatier de Toulouse, chercheur en sciences de l’éducation, accompagné de Madame OTTOMANI-CROC, professeur de mathématiques ont animé cette journée en présentant deux conférences, l’une sur la constance macabre et l’autre sur l’évaluation par contrat de confiance. Le public, composé d’enseignants, de personnels de direction et d’inspecteurs a apprécié cette journée pendant laquelle de nombreux échanges ont pu se faire et amener à réfléchir sur nos méthodes d’évaluation.

ÉVALUATION PAR CONTRAT DE CONFIANCE

Au LP Louis GEISLER, les élèves des classes 1ECMS et 2COM ont expérimenté une pratique d’évaluation mise en exergue par M. André ANTIBI  dans « la Constante Macabre »(2003) : l’évaluation par contrat de confiance (EPCC).

CONTEXTE LIE A LA RECHERCHE

  • Le phénomène de constante macabre :

    André Antibi, chercheur en didactique, a mené une étude sur le phénomène de constante macabre. La notion de la constante macabre désigne le fait qu’il existerait de manière répandue dans le système éducatif un pourcentage constant de mauvaises notes, quel que soit le niveau véritable des étudiants par rapport aux connaissances réellement requises. Autrement dit, à la correction de l’évaluation, peu importe le sujet traité, les notes sont réparties de cette façon :

EPCC OK

                                                Schéma réalisé après lecture de quelques articles sur la constante macabre.
  • Les causes :

_ La tendance à la sanction lors des évaluations.

_ La crédibilité de l’évaluateur.

L’élève arrivant en lycée professionnel dans notre établissement, présentant des difficultés sociales ou cognitives liées à la non acquisition du socle commun des connaissances, des compétences et de culture décroche, perd confiance en lui et se démobilise.

  • Enquêtes :

_ 2006 : enquête sur 1900 professeurs ayant pour résultat : « 95% des enseignants reconnaissent que la constante macabre existe ».

_ 2009 : enquête auprès de 3020 professeurs ayant pour résultat : « 99% des enseignants reconnaissent l’existence de la constante macabre ».

CONTEXTE LIE AUX CLASSES EN CHARGE :

20 à 30% % des élèves des classes concernées (2COM, 1ECMS) ont des difficultés de mémorisation voire parfois un comportement passif face à la tâche. Cela s’illustre quotidiennement par des rappels à l’ordre, des entretiens en fin d’heure, ou encore des mauvaises notes dues à un manque de travail personnel manifeste dans les enseignements généraux et professionnels.

Force est de constater ce manque de volonté et d’ambition pour certains, nous avons décidé de faire évoluer nos pratiques d’évaluation en expérimentant notamment l’EPCC.

LES OBJECTIFS DE L’ACTION :

_ Favoriser la réussite de chacun.

_ Favoriser la persévérance scolaire.

_ Valoriser le travail personnel de l’élève en dehors de la classe en désacralisant le moment d’évaluation.

DESCRIPTIF DES MODALITÉS :

EPCC 1

Le programme de l’évaluation est donné une semaine à l’avance, les élèves savent exactement le type d’exercice, réalisé lors de la séance, sur lequel ils seront évalués. Seule la question sur 4 points est inconnue.

Un effort personnel leur permet de réussir cette évaluation, celui ci se traduit par :

_ Un investissement dans la phase de questions/réponses.

_ Un effort à la maison dans les révisions.

Cette action les rend responsables du résultat de l’évaluation. Ils prennent davantage conscience qu’un effort leur permet de réussir celle-ci.

RETOURS DE QUELQUES ÉLÈVES :

  • ERGI : la séance de questions/réponses m’aide à mieux apprendre.

  • Ozan : je suis moins stressé.

  • Hamet : ça m’aide à m’organiser.

  • Morgane : je connais mieux mon cours.

  • Manon : j’ai été absente ces derniers jours, les questions réponses me permettent d’être mieux préparée et rattraper plus facilement mon cours.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

M. Kada ZOUAOUI

ENQUÊTE ÉVALUATION PAR COMPÉTENCES.

enqueteL’expérimentation « classe d’apprentissage par compétences » menée au LP Valentin Metzinger depuis 2015 perdure.

Son application répond aujourd’hui aux objectifs du projet ambitieux Num@venir et à l’engagement académique en faveur de la persévérance scolaire.

Une enquête a été réalisée auprès des collègues qui pratiquent ce mode d’évaluation au LP Valentin Metzinger dans une logique d’explicitation et de valorisation des pratiques intrinsèques au dispositif.

Ce fut également  un moyen de verbaliser et d’échanger avec les collègues sur d’éventuelles
améliorations possibles.

L’enquête est en pièce jointe.

Bonne lecture.

M. ZOUAOUI

bilan-de-lenquete

 

1 ECMS : VIDÉO ÉVALUATION BIENVEILLANTE

Bonjour à tous,

Nous sommes les élèves de la classe 1ECMS du lycée professionnel GEISELR à Raon l’Etape.

Pour promouvoir l’évaluation bienveillante dans notre établissement, nous avons réalisé cette vidéo.

Elle met en valeur les méthodes d’évaluation de nos projets pédagogiques : KADODIS et MEDIATIKS.

 

Classe 1ECMS sous la coordination de M. ZOUAOUI.