Présentation du projet

Dans le cadre de la stratégie Europe 2020, l'Union Européenne soutien le projet numavenir par le programme opérationnel national "emploi et inclusion".

Ce projet de l'Académie de Nancy-Metz porté par la DANE et le GIP-Dafco, et aussi en lien étroit avec la MDLS, bénéficie du cofinancement européen.

numavenir_logo

Informations essentielles du projet :

Description du projet

Le contexte stratégique

Les aspects innovants

NUMAVENIR Persévérance et numérique

Description du projet  

 Voir la traduction

Le numérique apparaît comme proposant des outils facilitant et incontournable pour faire évoluer les pratiques des enseignants.

Prévenir le décrochage scolaire c’est nécessairement ré-interroger les pratiques actuelles des enseignants tant dans la façon de transmettre son savoir, d'accompagner les élèves sur son parcours de formation, que dans l’évaluation des apprentissages.

Le numérique offre de nouvelles possibilités qui répondent à ces enjeux.

L’évolution des pratiques pédagogiques et éducatives est un levier majeur de la lutte contre le décrochage scolaire, et se présente en cinq axes structurants :

  • une école bienveillante et exigeante,
  • une responsabilisation de tous les acteurs,
  • des alliances associatives au sein des écoles et des établissements et avec les partenaires,
  • une plus  grande souplesse des parcours et
  • une « nouvelle chance » de retour en formation.

Source : Rapport « grande pauvreté et réussite scolaire - Le choix de la solidarité pour la réussite de tous» Jean Paul Delahaye.


Presentation of the project
The Numavenir project is supported by the European Union through the “Employment and Inclusion” national programme which is part of the Europe 2020 strategy.

The Educational Digital Practices Department of Nancy-Metz (DANE) and the GIP-Dafco are the project leads in close relationship with the House of Science. This project of the Nancy-Metz Academy is co-funded by Europe.

Digital technology appears as a set of essential facilitating tools to make pedagogical practices evolve.

In order to prevent school dropout, current teaching practices are being questioned in the fields of teaching knowledge, assisting students with their training and education and evaluating learning achievements. Digital technology offers new opportunities to meet these challenges.

The evolution of teaching and educational practices is a major lever against school dropout, including five defining axes :

  • a demanding and caring school;
  • fully empowered actors;
  • associative alliances within the schools and educational institutions and with their partners;
  • a greater flexibility of the educational pathways;
  • and a new opportunity to re-entry to education.

Source : Report « grande pauvreté et réussite scolaire – Le choix de la solidarité pour la réussite de tous» Jean Paul Delahaye.

Le projet Numavenir reprend ces 5 axes déclinés dans 6 actions spécifiques :

 Voir la traduction

1 : Améliorer les enseignements

Objectif : Professionnalisation des enseignements du domaine tertiaire par les outils numériques (ingénierie, conception de modules, acculturation…)

2 : Développer une dimension bienveillante de l’évaluation

Objectif : Evaluer par le numérique et permettre un suivi des apprentissages pour mieux accompagner l’élève (développement d’un module d’évaluation, expérimentation…)

3 : Fournir aux enseignants un outil de différenciation pédagogique

Objectif : Application numérique de construction de cartes mentales (expérimentation et retour de pratiques…)

4 : Créer des alliances partenariales pour accompagner les élèves

Objectif : Mise en place d’un système de référents adultes dans l’accompagnement de la formation avec un suivi dans leur portfolio individuel numérique « parcours avenir » (ateliers ouvrants sur le monde professionnel, partenariats avec associations, concours « pourquoi pas moi ! », vidéos de témoignage de réussite…)

5 : Valoriser l’Environnement Numérique de Travail dans la relation école-famille

Objectif : Impliquer davantage les familles dans la vie scolaire de leurs enfants et dans le suivi de leurs apprentissages (construction de parcours sécurisés, promotion de l’utilisation des outils disponibles, communiquer vers les familles…)

6 : Fédérer autour d’un projet

Objectif : assurer un pilotage et une coordination cohérente de l’opération globale, gérer la logistique de suivi des participants et organiser la communication sur le projet.

The Numavenir Project supports these five priority axes through six specific actions to :

  1. Improve teaching methods Objective: professionalize tertiary teaching subjects with digital tools (engineering, training module design, acculturation…)
  2. Develop the caring dimension of evaluation Objective: evaluate with digital technology and allow monitoring of the quality of learning to better assist the pupil (development of an evaluation module, experimentation…)
  3. Provide teachers with a pedagogical differentiation tool Objective: Digital application of mind map building (experimentation and practice feedback…)
  4. Create partnership alliances to assist the students Objective: set up a network of adult contacts to assist students in their training and a monitoring written in their individual digital portfolio “Parcours Avenir” (workshops opening to the professional world, partnerships with associations, “Pourquoi pas moi!” contest, successful testimony videos …)
  5. Highlight the digital work environment platform (ENT) in the school and family relationship Objective: get families more involved in their child’s school life and learning process (building safe learning pathways, promoting the use of the available tools, communicate with the families…)
  6. Unite around a mobilising project Objective: provide project management and coordination of the general process, manage the logistics of the monitoring of the participants and organize communication about the project.

Le contexte stratégique

 Voir la traduction
L’académie de Nancy Metz développe une culture volontariste qui s’inscrit dans le plan de persévérance scolaire de la loi de refondation de l’Ecole. Il stipule la nécessité de développement d’actions de prévention en cohérence avec les priorités pour la refondation de l’Ecole et notamment :

- l’évolution des pratiques pédagogiques, éducatives et d’évaluations pour prévenir le décrochage

- un accompagnement adapté à la situation de chacun y compris dans le cadre de l’apprentissage.

Les équipes pédagogiques sont déjà sensibilisées par des formations académiques et des actions locales de lutte contre le décrochage mais cet accompagnement est insuffisant pour faire évoluer fondamentalement les pratiques pédagogiques.

Par cette expérimentation il est fait le choix d’utiliser une diversité de leviers, nombreux et numériques, de façon importante et constante, et sur un échantillonnage significatif pour observer les effets sur les élèves tant sur le plan motivationnel que sur celui des apprentissages. Des observations dans les classes permettront de participer à l’évaluation du projet et à identifier les transferts possibles à d’autres disciplines.

L’objectif central est de développer de la persévérance scolaire et ainsi d’augmenter le nombre de diplômés entrants de la formation.

Le public cible : 4 500 jeunes de moins de 25 ans, scolarisés essentiellement en lycée professionnel et risquant le décrochage scolaire.

Les établissements : 37 Lycées Professionnels et 11 collèges de l’Académie répartis sur les 4 départements

Le Secteur d’activité retenu pour expérimenter num@venir est celui du commerce et de la vente préparant à un CAP ou à un baccalauréat professionnel.

Context and strategy
The Academy of Nancy-Metz develops a voluntary culture which is part of the school perseverance plan of the school re-foundation law. This plan stipulates that it is necessary to develop preventive actions in keeping with the priorities for the re-foundation of School and especially:

  • The evolution of pedagogical, educational and evaluation practices to prevent school dropout
  • School monitoring adapted to the situation of each student including the learning process.

The teaching teams are already aware of these issues through academic professional training and local actions against school dropout but this monitoring is insufficient to make teaching practices fundamentally evolve.

With this experimentation, the choice is made to constantly and importantly use a great amount of various digital levers on a significant sampling to observe the effects on the students both on the motivational and learning side. Observing classroom situations will help evaluate the project and identify the possible transfers to other school subjects.

The main objective is to develop school perseverance in order to increase the number of graduates of the training course.

The target audience : 4,500 under 25-year-old students, mainly in vocational secondary schools and prone to school dropout.

The schools : 37 vocational secondary schools and 11 lower secondary schools spread over the four departments of the Academy.

Numavenir is experimented in the business and retail sale sector. This sector prepares the students for a diploma of vocational qualification, CAP (NVQ) or baccalauréat professionnel (BTEC).

Les aspects innovants

 Voir la traduction

Un projet académique qui s’inscrit dans les objectifs du plan numérique pour l’éducation : « développer des méthodes d’apprentissages innovantes pour favoriser la réussite scolaire et développer l’autonomie »

« Par l’introduction du numérique …/… le monde du travail infléchit ses pratiques en direction d’activités marquées par le sceau de la coopération et de la collaboration entre acteurs. Or, les pratiques d’enseignement et d’apprentissage demeurent très majoritairement gouvernées par une verticalité académique plus proche d’un creuset d’exécution que d’une source de prises d’initiatives et d’innovation. » (Recteur Monteil)

Par l’utilisation d’outils numériques innovants, permettant des approches pédagogiques nouvelles, le projet a pour ambition de transformer les pratiques d’enseignement afin de réduire le décrochage scolaire en agissant dans la classe.

Des nouvelles ressources pédagogiques vont être développées et pourront être généralisées.

 Une démarche proche de la recherche action

La méthodologie de mise en œuvre du projet s’articule autour d’un pilotage académique, bénéficiant de toutes les données quantitatives disponibles au sein de l’institution mais aussi qualitatives par la mobilisation des corps d’inspection et chargés de mission liés.

Pour accompagner le projet un vivier d’enseignants sera mobilisé ayant déjà développés des compétences de formalisation, de recueils de la parole de l’élève et d’ingénierie pédagogique.

Cette expérimentation de masse et concentrée sur une filière provoquera des changements avec des effets sur les élèves, mais aussi sur les établissements et les enseignants.

L’implication de l’ESPE, Ecole Supérieur du Professorat et de l’Education, apportera la dimension universitaire.

La durée du projet de 36 mois qui permet d’intégrer le lancement, la mise en œuvre des expérimentations et les premières analyses de résultats sur les cohortes de jeunes.

 Un projet ambitieux pour la formation professionnelle

Les études PISA montrent que depuis 2003 les écarts de niveau entre élèves se sont creusés, et le poids des inégalités sociales sur la réussite scolaire s’est alourdi.

L’ambitieux projet num@venir est porteur d’ambitions pour les élèves. Il est écrit et mis en œuvre pour valoriser l’ensemble des acteurs mobilisés auprès des élèves mais aussi les élèves et leurs familles.

Ces jeunes de lycées professionnels évoluent dans des contextes familiaux ou sociaux pas toujours faciles, certains dans la grande pauvreté « silencieuse et discrète ».

Num@venir est remarquable par les objectifs qu’il vise mais surtout par la valorisation des jeunes, qui sont positionnés comme acteurs du projet : réalisation du logo, présentation des pratiques pédagogiques avec leurs enseignants, organisation des séminaires, rédacteurs-journalistes web-média,… Leurs participations aux actions contribuent à la transformation de l’école.

Innovative aspects
An academic project related to the objectives of the digital plan for education: “develop innovative learning methods to stimulate school success and develop autonomy”.

“With the introduction of digital technology, the world of work turns its practices towards activities implying cooperation and collaboration between the actors. However, teaching and learning practices remain mainly carried out on an academic vertical way leaving little opportunity to initiatives or innovation.” (Recteur Monteil)

With the use of innovative digital tools allowing new teaching approaches, the project aims at transforming teaching practices by acting inside the classroom environment in order to reduce school dropout.

New teaching resources are going to be developed and generalized.

A research approach

The implementation methodology of the project is based on an academic management of all the quantitative and qualitative data available within the institution with the involvement of the inspection units and mission heads.

To monitor the project a pool of teachers will be involved. They will already have developed skills in formalisation, student’s word collecting and teaching engineering.

This mass experimentation focused on a training sector will provoke changes with effects on the pupils, but also on the schools and teachers.

The involvement of the ESPE, teacher training university, will contribute the university dimension.

The project will last 36 months to integrate the launching, the implementation of the experimentations and the first analysis of the results on the cohorts of young students.

An ambitious project for vocational training

The PISA studies have shown that the differences of level between the students have become wider since 2003 and that the weight of social inequalities on school achievement has become heavier.

The ambitious project Numavenir conveys a real ambition for the students. It is written and implemented to highlight the value of the whole set of actors involved by the side of the students, the students themselves and their families.

These young vocational students develop in family or social contexts which are not always easy, some of them in silent and discreet great poverty.

Numavenir is remarkable for the objectives it targets but particularly for the highlighting of young people, positioned as actors of the project: creation of the logo, presentation of the teaching practices with their teachers, organization of the seminaries, web-media journalists and editors, … Their participation to the actions contributes to the transformation of the school.