Lutter contre la « constante macabre » dans nos évaluations, par André Antibi