La carte mentale, un outil qui permet de structurer sa pensée


Isabelle HENRY enseignante en économie-gestion filière vente
Lycée polyvalent Jean HANZELET à Pont-à-Mousson

La carte mentale, aide l’élève à mémoriser, une synthèse de cours sous la forme d’un schéma où il n’y a pas des phrases, mais des mots associés à des notions qu’il a vues en cours.
C’est un outil qui permet de structurer la pensée, car notre cerveau fonctionne entre autre par associations.
L’outil de carte mentale peut aussi être utile pour structurer la réflexion de l’enseignant qui prépare une séquence.
L’intérêt du numérique, avec le logiciel Mindview, c’est qu’on peut corriger, améliorer son travail très facilement.
L’objectif principal du projet européen Numavenir, c’est de diminuer le taux de décrochage scolaire dans les établissements de la filière vente de l’académie Nancy-Metz.
Or, les élèves de lycée professionnel ont souvent du mal à mémoriser les cours, ils n’ont pas confiance en eux, écrire c’est compliqué pour eux.
Ils ont besoin de partir du concret, pour ensuite analyser ce qu’ils ont fait.
Construire leur propre carte mentale permet aux élèves de s’interroger sur ce qu’ils ont retenu, d’avoir une propre réflexion et de ne retenir que l’essentiel.
Ce qui leur redonne confiance en eux, car ce n’est pas simple de savoir ce que l’on doit apprendre dans un cours.
La carte mentale parle à l’élève car c’est lui qui l’a construite.
De plus, le numérique permet d’aborder des notions compliquées avec des outils simples.
L’intérêt de Numavenir, c’est qu’il donne aux élèves et aux enseignants une palette d’outils.